Est-ce que votre signature électronique est conforme à C28?

Est-ce que votre signature électronique est conforme à C28?

Durant une journée de travail, probablement que si vous êtes comme moi, vous envoyez et recevez des dizaines de courriels. N’est-ce pas? Plusieurs connaissent également la Loi anti-pourriel (Loi C28) qui est entrée en vigueur le 1ier juillet 2014, mais est-ce que l’on prend tous les moyens nécessaires pour s’y conformer à 100%? Comment peut-on être certain que nos pratiques ne sont pas en conflit avec cette loi?

Des amendes salées…et qui peuvent vous viser personnellement

Une source d’information très pertinente traitant principalement du sujet de la Loi C28 est le blogue de l’entreprise québécoise Certimail. La semaine dernière, nous avons pu y lire qu’un torontois a eu droit à une amende de 15 000$ pour avoir envoyé 58 courriels non-conformes à la Loi. Ce qui est le plus surprenant dans cette histoire, c’est surtout le fait que c’est l’individu et non pas l’entreprise qui a été sanctionné. C’est une première et c’est important de le souligner.

Possibilité de désabonnement dans ma signature électronique… vraiment?

Si on prend le temps de scruter toutes les subtilités de la loi C28 (je sais, on a tous très peu le temps de le faire au complet), il faudrait démontrer dans notre signature électronique qu’il est possible de ne plus recevoir de courriel de notre part. Si vous gérez une infolettre, vous le faites sûrement déjà par défaut, mais dans vos courriels? C’est encore une fois ce que l’on peut lire dans le dernier billet de Certimail qui a pour titre: Amende d’1,1M$ d’AMAZON : avoir le consentement ne suffit pas D’ailleurs, c’est suite à la lecture de celui-ci que Bernard a décidé d’apporter des modifications à la nôtre en ajoutant plus de détails dans nos signatures électroniques chez Quoly. La voici:

Exemple de signature de courriel avec la loi c-28

Comme vous pouvez le constater, nous avons pris un maximum de précautions afin de donner un moyen de vous désabonner et ce, même si c’est une communication avec un de nos clients par exemple. Évidemment, c’est encore plus important si vous envoyez des courriels de sollicitation.

Si vous avez un modèle de signature électronique à proposer, je vous invite à le mettre en commentaire. Ce serait apprécié de voir votre formule à vous.

Aussi à lire: 4 raisons pour lesquelles votre entreprise doit investir dans le marketing numérique

Nos 3 blogues anglophones préférés sur le SEO et le marketing Web

Nos 3 blogues anglophones préférés sur le SEO et le marketing Web

Chez Quoly, nous tenons mordicus à rester le plus à jour possible afin d’offrir ce qu’il y a de mieux à nos clients. Bien qu’il existe plusieurs blogues francophones qui traitent du marketing Web, nous consultons beaucoup de publications en anglais également. Si vous êtes un passionné du Web, cette semaine nous y allons de nos suggestions de blogues anglophones.

Résultats de recherche d'images pour « semrush »

SEMrush est un outil qui existe depuis 2008 et que nous utilisons presque quotidiennement. Très utile pour faire l’analyse des mots-clés et pour vous comparer face à la compétition. Le blogue de SEMrush (aussi disponible en français) est à la base une source d’informations sur le SEO bien sûr, mais il aborde des sujets aussi variés que la génération de prospects, la création de contenu numérique, la vente en ligne, etc. C’est pour certains une lecture un peu moins avancée, mais une très bonne référence pour connaître les bases du référencement Web et se tenir au courant des nouveautés.

Résultats de recherche d'images pour « moz »

Moz est une entreprise basée à Seattle qui a débuté ses activités en 2004 sous la forme d’une agence de consultants en référencement Web puis s’est réorienté vers la vente de plusieurs outils pour travailler le SEO. The Moz blog est LA référence du référencement Web, mais aussi du marketing d’attraction (Inbound Marketing). Le co-fondateur Rand Fishkin y est présent chaque vendredi avec son Whiteboard Friday, une capsule vidéo traitant du marketing Web d’une durée d’environ 10 minutes. Un must.

 

Résultats de recherche d'images pour « Avinash Kaushik »

Un autre incontournable est le blogue de Avinash Kaushik. Auteur à succès, conférencier, spécialiste incontestable du Web Analytics de niveau mondial et “Évangéliste Google”. Si l’analyse des statistiques vous tient à coeur, vous ne devez pas manquer ses articles. Il est aussi auteur de plusieurs livres sur l’analytique Web.

Bonus: Comment suivre des dizaines de blogue?

Résultats de recherche d'images pour « feedly »

Suivre ces auteurs prolifiques demande du temps. De plus, si vous commencez à les lire, vous verrez que ces blogues sont aussi très généreux en citations et ressources à consulter. Vous aurez donc des dizaines de sites à consulter, ce qui demande passablement de temps. Un agrégateur de contenus comme Feedly devient alors très utile pour regrouper tous ces contenus intéressants au même endroit. Sans compter que l’application mobile permet de consommer ce qui nous intéresse de n’importe où.

Bonne lecture!

Ces 4 outils gratuits de Google peuvent être très utiles pour vous

Ces 4 outils gratuits de Google peuvent être très utiles pour vous

Vous connaissez déjà le moteur de recherche Google. Mais connaissez-vous les autres outils disponibles pour vous aider dans votre marketing numérique? En voici quatre que nous utilisons nous-mêmes chaque semaine, pour ne pas dire chaque jour.

Google Analytics

analytics

 

Probablement l’outil de Google le plus connu, du moins par les personnes qui sont propriétaires ou gestionnaires d’un site Web. Le service a été lancé le 14 novembre 2005 et est utilisé par plus de 10 millions de sites à travers le Monde. Analytics sert à regrouper différentes données et statistiques d’un site Web: nombre de visiteurs, nombre de sessions, nombre de pages vues, temps moyen passé sur le site, taux de rebond, suivi des événements et des objectifs de conversion, etc. Par la suite, il est possible de regrouper celles-ci dans un tableau de bord afin de permettre de calculer les indicateurs de performance (KPI) Certaines entreprises ont comme modèle d’affaires de simplifier l’analyse des résultats et les rendre plus intéressantes visuellement. C’est le cas de DashThis qui est basée à Québec.

Truc de pro: Définissez un maximum de 5 statistiques principales qui vous sont utiles. Vous perdrez beaucoup moins de temps à analyser l’évolution de vos performances.

Google Search Console

search consol

Fonctionnant anciennement sous l’appellation Google Webmaster Tools, Search Console donne accès à plusieurs informations en lien avec le référencement naturel de votre site Web: nombre de liens entrants ainsi que les sources, certains mots ou expressions clés utilisés pour accéder aux pages de votre site Web, etc. L’outil permet aussi de voir de quelle façon votre site est indexé et donne des informations sur les améliorations à apporter.

La console de recherche est aussi un lien proactif entre votre site et comment Google le perçoit. Il peut donc arriver que vous receviez un message disant que votre site Web à un problème ou qu’un changement à venir risque d’avoir un impact négatif (par exemple si celui-ci n’est pas adapté aux appareils mobiles).

Truc de pro: Regardez chaque mois les impressions et les positions moyennes des 100 principales requêtes. Un mot-clé pertinent se retrouve en position 10 ou plus (c’est à dire sur la 2ième page de résultats)? Voici une belle opportunité d’améliorer votre référencement organique!

Google Trends

trends

Découvrez ce que les internautes recherchent le plus en ce moment ou n’importe quand dans le temps. Vous pouvez comparer plusieurs expressions et secteurs géographiques. Outil idéal pour faire une comparaison avec vos compétiteurs. Sur l’image ci-haut par exemple, j’ai fait la comparaison dans le temps entre le SuperBowl et la Coupe Stanley au Canada. Ce n’est pas un outil pour faire une recherche de mots-clés en détails, mais ça permet de faire facilement et rapidement une analyse sur les tendances de recherche dans votre secteur d’activités.

Truc de pro: Si vous êtes dans un secteur saisonnier, utilisez Google Trends pour découvrir à quel moment les internautes commencent à s’intéresser à votre produit ou service. Vous pourrez débuter vos promotions – en ligne mais aussi hors-ligne – au bon moment et ainsi devancer vos compétiteurs.

Google My Business

quoly google my business

Il s’agit ici de faciliter la vie de vos clients afin de vous retrouver sur Google. Vous pouvez revendiquer votre fiche auprès de Google afin d’y afficher vos coordonnées: adresse, site Web, horaires, les avis des consommateurs (Google et Facebook), photos et logo, etc. Sur mobile, cela permettra de se rendre plus facilement à votre porte en faisant un lien avec Google Maps. Bref, c’est un incontournable pour n’importe quelle entreprise qui souhaite diriger plus de consommateurs dans ses murs.

Truc de pro: Proposez à vos clients d’aller inscrire des avis sur votre fiche (en leur donnant le lien dans un courriel après-vente par exemple). Les avis affichés ici ont autant de valeur que ceux sur votre page Facebook.

Bonus: Google Drive

google drive

Très utile pour stocker vos documents et surtout pour y avoir accès partout et sur tous vos appareils. Extrêmement pratique si vous êtes plusieurs à travailler sur les mêmes projets en mode collaboratif.

Truc de pro: Si vous partagez des documents avec d’autres personnes, vous pouvez le faire en mode “commenter seulement”. Ces personnes auront toujours accès à la dernière version de votre document et pourront vous poser des questions ou proposer de changements à même celui-ci, sans pour autant vous priver du contrôle sur le contenu.

Vous pourriez aussi aimer lire: 50% des internautes se limitent aux 3 premiers résultats sur Google

Pourquoi vous devriez sécuriser votre site en https dès maintenant.

Pourquoi vous devriez sécuriser votre site en https dès maintenant.

Le lancement d’une nouvelle version du fureteur Chrome (version 56) est prévu aux environs du 31 janvier 2017. Comme il est difficile pour beaucoup d’utilisateurs de savoir si un site Web est sécuritaire ou non, Google a décidé de rendre cette information plus évidente. Petit rappel: Chrome a près de 57% des parts de marché, comparé à 11% pour Internet Explorer et 10% pour Safari.

Phase 1: Si votre site Web n’est pas sécurisé (https ou SSL) et que vous collectez des renseignements comme un mot de passe ou des numéros de cartes de crédit (boutique en ligne), un message de ce type va apparaître bientôt:

Cela n’inspire pas du tout confiance n’est-ce pas? Cela peut facilement donner l’impression que le site Web est compromis et même dangereux d’utilisation. C’est pourquoi, nous recommandons de passer au https le plus rapidement possible.

Phase 2: Google prévoit afficher ce message pour toutes les pages d’un site Web en http (non-sécurisé). Le message qui s’affichera dans la barre d’adresse ressemblera à ça:

Pourquoi attendre? Il ne faut pas lésiner sur ce détail car la confiance des internautes est un facteur important à prendre en compte. En aucun cas vous devez donner l’impression que votre site Web pourrait endommager l’appareil du visiteur.

La console de recherche envoie des messages, il faut en tenir compte!

Ce n’est pas la première fois que nous parlons sur ce blogue de l’importance d’utiliser la console de recherche Google. En voici un autre exemple. En effet, depuis quelque jours, certains de nos clients ont reçu un avertissement comme celui-ci:

Message de la console de recherche Google d'un site sans https

Autrement dit, le système à détecté des pages pouvant recevoir de l’information personnalisée et sensible qui n’étaient pas sous le protocole https. Il y a donc a parier qu’avec la nouvelle version de Chrome (qui se met à jour automatiquement dans les jours suivant la publication d’une nouvelle version), ce site donnera à ses visiteurs le message d’erreur si rien n’est fait.

Même pour les sites qui ne vendent pas en ligne.

Vous vous dites que vous ne vendez pas en ligne et que vous ne demandez pas de numéros de carte de crédit, et qu’en conséquence cela ne vous concerne pas? Erreur! Car cet avertissement est aussi valide pour les sites qui ont une interface de connexion…

Autrement dit, tous les sites utilisant WordPress (vous devez vous connecter au panneau admin, comme de nombreux autres CMS d’ailleurs) peuvent passer sous cette mise à jour. Cela vaut aussi pour les forums de discussion, les répertoires ou n’importe quel site où se trouve un accès client ou un accès gestionnaire.

Que devez-vous faire?

Il vous faut ajouter un certificat SSL à votre site Web et l’implanter sur toutes les pages. Non pas seulement sur les étapes de paiement comme c’est souvent le cas. Les certificats SSL sont de moins en moins dispendieux et même gratuits selon le type d’hébergement que vous avez. Il faut donc contacter votre hébergeur Web pour connaître vos options. Dans certains cas, il vous faudra possiblement apporter des changements à votre site.  Par exemple, faire en sorte que les images possèdent aussi des URL sous https. Avec WordPress, cela peut se résoudre en ajoutant un plug-in qui forcera l’utilisation du format https.

Pas d’impact négatif pour le référencement.

Dans le domaine du référencement Web, ce type de changement peut s’avérer majeur puisque même si ce n’est que l’ajout d’une petite lettre à l’URL, cela modifie toutes les pages de votre site. Pour ne pas que votre visiteur se trouve perdu dans les méandres du 404 (le numéro d’erreur généré), il faut mettre en place un système de redirection 301 (redirection permanente).

Or, il n’y a pas longtemps encore, ce type de changement pouvait faire perdre du poids à la notoriété de votre site Web au yeux de Google. Mais dans sa dernière analyse des redirections, Cyrus Sheppard, expert de la firme Moz, démontre qu’il n’y a aucune pénalité attribuée à ce type de modification. Voilà une bonne nouvelle!

Sources: Google / Wordfence

MAJ 25 janvier. La prochaine version de Firefox (51) pourrait aussi afficher ce type de message. Merci à Daniel Vandal du groupe Les mordus du Web pour cette mention!

Envoyez un SMS aux annonceurs de Google AdWords avec SMS Direct

Envoyez un SMS aux annonceurs de Google AdWords avec SMS Direct

Le géant de Mountain View est définitivement à l’écoute de sa clientèle et le prouve encore une fois avec le lancement sous peu d’une nouvelle fonctionalité pour les annonces de son Réseau de recherche: SMS Direct (click-to-message). En effet, il sera maintenant possible de communiquer directement par SMS avec les annonceurs qui opteront pour ce moyen avec l’ajout d’une extension de message dans leurs publicités AdWords.

Google avance que près des deux tiers des propriétaires de téléphones intelligents envoient plus de 5 SMS par jour à leurs différents contacts. Est-ce votre cas? Ce n’est pas tout, 65% des consommateurs auraient déjà songé à utiliser ce moyen de communication pour entrer en contact avec une entreprise. Normal quand on sait qu’un message texte est beaucoup moins contraignant qu’un appel téléphonique, dans la mesure où l’on peut converser quand bon nous semble.

Comment ça fonctionne?

Lorsque vous trouvez une annonce qui vous intéresse et que la fonction SMS Direct est présente, vous allez devoir cliquer sur l’icône SMS et un message prédéfini par l’annonceur apparaîtra et vous n’aurez qu’à envoyer celui-ci intégralement ou modifié par vous. Aussi simple que cela. Disons que vous cliquez sur l’annonce d’un restaurant de votre localité, le message automatique pourrait être: J’aimerais réserver une table à votre restaurant, merci de communiquer avec moi via SMS pour compléter ma réservation.

Nous avons bien hâte de pouvoir offrir ce nouveau service à nos clients, nous pensons que ce sera très populaire auprès de ceux-ci.

Avez-vous l’intention de l’utiliser?

Commerce en ligne: 69% de votre trafic provient de Google.

Commerce en ligne: 69% de votre trafic provient de Google.

Encore cette année, Wolfgang Digital nous livre un rapport détaillé sur les statistiques et indicateurs de performance (KPI) concernant les sites Web de commerce en ligne (e-commerce). Question de simplifier le tout, MOZ a déposé en ligne une douzaine de faits saillants de ce rapport via un article intitulé: A Dozen Digestible Takeaways from 2016’s E-Commerce Benchmarks Study. Dans ce billet, je vais moi-même vous exposer quelques points que je trouve particulièrement intéressants et qui démontrent l’importance de se tourner vers le commerce en ligne en 2016. Prêt?

Taux moyen de conversion: 1,48% (+10% comparé à l’an dernier)

Le taux de conversion est sans doute l’indicateur de performance le plus crucial pour une boutique en ligne. Qu’est-ce que le taux de conversion? C’est le rapport entre le nombre de transactions effectuées et le nombre de visites sur votre site Web. Un taux de 1,48% indique donc qu’il vous faut 68 visites pour réaliser une vente. On ne parle pas ici de visiteurs uniques, donc il est très fréquent qu’un internaute visite le même site plusieurs fois avant l’achat. Si on regarde le secteur du voyage, ce taux grimpe à 2,04%.

Autre fait qui est très (TRÈS) intéressant: plus votre trafic est important, meilleur est votre taux de conversion.

Le SEO n’est pas mort… c’est tout le contraire!

Le trafic naturel (organique) provenant de Google représente 43% des visites et 42% des revenus de votre site de commerce en ligne. C’est une augmentation de 5% comparativement à l’an dernier. De plus, les gens achètent plus (en dollar) quand ils arrivent sur votre site sans passer par la publicité numérique. Raison de plus pour mettre l’emphase sur du contenu de qualité via un blogue par exemple.

Par contre, il ne faudrait surtout pas négliger Google AdWords!

AdWords est à lui seul responsable de 26% du trafic et 25% des revenus en moyenne. Donc, au total, Google attire en moyenne 69% des visiteurs sur votre site Web. Facebook? 5% (4 fois plus que l’année dernière!).

L’infolettre attire plus de visiteurs que tous les réseaux sociaux… combinés.

En effet, l’infolettre représente actuellement 6% du trafic et des revenus des sites Web de commerce en ligne. C’est donc toujours un moyen très efficace de rejoindre vos clients actuels et potentiels. Mettre de l’énergie dans cette forme de publicité plutôt que dans le dernier réseau social à la mode… une bonne idée? 😉

Votre site doit être plus rapide que jamais.

Les internautes sont de moins en moins patients. Quelques secondes d’attente de trop peut facilement vous faire perdre une vente. Sans compter que le temps de chargement est un critère dans l’algorithme de Google. Notez que chaque fois que vous retranchez 2 dixième de seconde, vous augmentez votre taux de conversion de 8%.

Les gens n’achètent pas encore sur mobile

Bien que le trafic provenant du mobile atteint un très respectable 42%, le pourcentage des revenus ne sont que de 21%. Ceci est facilement explicable par le fait que le consommateur magasine confortablement assis sur son divan mais quand vient le temps de conclure, c’est souvent plus aisé et convivial de remplir un formulaire complet sur son ordinateur.

En complément: KPI : les indicateurs de performance les plus importants de votre stratégie numérique