Tous les mots-clés ne sont pas égaux

Tous les mots-clés ne sont pas égaux

Une bonne partie de mont travail consiste à faire des audits de sites web afin d’évaluer la qualité de leur référencement web. Parmi les étapes cruciales d’une telle analyse se trouve évidemment la performance du site pour les mots-clés choisis. Cependant, choisir les bons mots-clés est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Je vous partage donc dans ce billet 5 questions à se poser lorsque vous faites la sélection de vos mots-clés.

 

Quels sont les mots-clés les plus importants pour générer des affaires?

En tant que propriétaire ou gestionnaire de site web, vous êtes souvent la pire personne pour répondre à cette question! On connait souvent tellement bien notre domaine que l’on s’arrête à quelques termes principaux. Pourtant, il n’est pas rare que même une petite entreprise puisse pouvoir cibler plus de 100 mots-clés avec un potentiel intéressant. Il est donc important de bien faire cette étape initiale, de s’assurer que ce soit fait en lien avec les objectifs d’affaires et que la structure de votre site web y réponde adéquatement.

Outre le planificateur de mots-clés de Google Adwords, il existe de nombreux outils pour faire cette recherche. L’un de mes préférés est SEMRush, qui offre maintenant une interface francophone et qui permet de cibler par pays. Avec ces outils, vous trouverez bien sûr les mots-clés générant le plus grand volume de requêtes, mais aussi ceux qui offrent la plus grande compétition (donc, plus dur d’y apparaître). Dans certains cas – surtout quand le budget est limité- ça peut valoir la peine de cibler des termes ayant moins de volume, mais pour lesquels vous aurez plus de facilité à atteindre la première place. Au bout du compte, vous risquez d’y trouver un auditoire mieux ciblé qui risque davantage de vous rapporter.

 

À quelle étape ce mot-clé est-il tapé?

À mon point de vue c’est l’élément le plus négligé. En effet, comme consommateur, nous n’utiliserons pas les mêmes termes de recherche selon que l’on est en phase d’exploration ou sur le point de faire un achat. Dans le domaine du voyage par exemple, l’évolution des multiples recherches peut ressembler à ceci:

  1. Recherche par pays ou par ville
  2. Recherche par chaîne ou nom d’hôtel
  3. Recherche par nom d’entreprises qui offrent cet hôtel
  4. Recherche d’avis ou commentaires sur la destination
  5. Recherche d’aubaine ou promotion pour ma période de départ
  6. Recherche avec le nom du site (marque) où je pense acheter

Comme vous le voyez, il y a une évolution qui peut s’étendre sur plusieurs jours ou même plusieurs semaines. Bien comprendre quels mots-clés sont utilisés à quel moment dans votre domaine vous permettra d’ajuster le message de chaque page en conséquence.

N’oubliez pas: lorsque je clique pour accéder à votre site, c’est parce que j’ai une attente. Le mieux et le plus vite vous répondrez à mon attente (selon où je suis dans le processus d’achat), plus vous aurez de chances de me convertir en client.

 

Est-ce que ma page fait ressortir ce mot-clé?

Bien que ce soit la partie la plus facile, elle demeure pourtant souvent négligée. Pour bien performer, votre site doit répondre à un ensemble de critères techniques. Pour n’en citer que quelques-uns:

  • Titre
  • URL
  • Balises H1 et H2
  • Texte alternatif des images
  • Texte d’au moins 300 mots

Il existe plusieurs outils pour évaluer les aspects techniques d’un site. Un de mes favoris et le plug-in SEO Quake, qui permet de faire rapidement le tour des éléments de n’importe quelle page. En plus, il est gratuit!

 

Est-ce que j’ai des citations sur ce mot-clé?

Même si votre texte et votre site web sont techniquement parfaits du point de vue SEO, si personne n’en fait mention nulle part, ça revient à demander si un arbre qui tombe dans une forêt désertée fait du bruit. Autrement dit, une part importante de l’algorithme de Google prend en compte les citations à l’extérieur de votre site. Plus vous ferez parler de vous, plus les moteurs de recherches le remarqueront.

Mais il y a plus lorsqu’on pense aux mots-clés externes. Un des critères à prendre en compte est le texte d’ancre, ou texte cliquable. Donc, si vous mettez en hyperlien le texte “Cliquez ici” ou “voir le site web”, vous perdez une belle opportunité de vous donner de la crédibilité sur vos meilleurs mots-clés. Ça vaut donc la peine de demander à vos partenaires de modifier leurs liens lorsque nécessaire… et de faire la même chose pour les liens que vous donnez!

 

Quels mots-clés sont les plus payants?

Personnellement, je ne fais pas de référencement web sans d’abord avoir accès aux statistiques du site web, que ce soit par Google Analytics ou un autre système. Comprendre comment votre site est actuellement utilisé est l’information la plus importante pour savoir comment l’améliorer. Le fait que les mots-clés sont maintenant cachés complique un peu la tâche. Mais si votre structure de site est montée en lien avec la stratégie de référencement web, le rapport des pages de destination (première page affiché lors d’une session) devient alors très utile pour connaître les mots-clés qui mènent à la conversion. En combinant ces données avec celles de la console de recherche (anciennement Webmaster Tools), vous avez en mains une foule de renseignements utiles.

 

Si vous avez les réponses à toutes ces questions, le référencement web de votre site en sera à coup sûr beaucoup plus efficace!

P. S. Si vous ne l’avez pas encore deviné, le mot-clé de cet article est…  mots-clés.

L’analytique web : Convertir les chiffres en intelligence d'affaires

L’analytique web : Convertir les chiffres en intelligence d'affaires

Lors d’une récente rencontre avec un groupe d’entrepreneurs, j’ai pu discuter avec eux de l’importance d’utiliser au maximum les données disponibles pour optimiser leur présence numérique. Aller chercher les données disponibles de différentes sources, les combiner pour mieux comprendre tant le portrait d’ensemble que les niches à fort potentiel, voilà ce qui permet de développer l’intelligence d’affaires de l’entreprise.

Vous souhaitez en savoir un peu plus? Voici l’ensemble de ma présentation sur l’analyse des données numérique en affaires. Bonne lecture!

Plusieurs canaux, un seul objectif

Plusieurs canaux, un seul objectif

Les moyens de faire de la promotion en ligne sont plu nombreux que jamais:

  • Publicité
  • Référencement organique
  • Blogue
  • Stratégie de contenu
  • Remarketing
  • Réseaux sociaux
  • Et bien d’autres!

Tous ces outils demandent temps et ressources pour être utilisés adéquatement. Mais comment savoir précisément ce qui rapporte réellement? Que vous ayez 10 000 “j’aime” sur Facebook ou 15 000 visiteurs uniques chaque mois ne m’impressionne guère, si ces visiteurs ne font que passer sans vous apporter aucune valeur (achat, prise de contact, abonnement à l’infolettre, etc.). Autrement dit, si vous avez une grande notoriété, mais peu de résultats, c’est probablement que vous visez à côté de la cible et qu’une part plus ou moins grande de vos efforts se résume à jeter de l’argent par les fenêtres.

Ça ne veut pas dire non plus que ça ne vaut rien. Voilà pourquoi c’est important d’identifier les combinaisons qui fonctionnent pour vous. Ainsi, vous serez en mesure d’investir là où ça compte. Pour le même investissement, vous pourriez rapidement double ou tripler votre investissement. Ce n’est pas rien.

Objectif final vs premier contact

Vous n’avez aucun objectif mesurable sur votre site? C’est urgent de corriger cela! Un outil comme Google Analytics permet avec quelques ajustements de mesurer efficacement les conversions en ligne. Vous saurez facilement quelle publicité ou quelle source de trafic est rentable.

Il faut par contre faire une distinction importante. La plupart des outils de mesure (dont Analytics), donnent tout le “crédit” à la visite où la conversion (l’achat) se produit. Mais la majorité des gens magasinent en ligne, allant d’un site à l’autre jusqu’au moment de l’achat. Quelle visite est alors la plus importante, celle qui conduit à l’achat ou le premier contact avec votre marque numérique? Bien évaluer les chemins indirects de conversions permet d’en connaître davantage sur la façon dont un site est utilisé.

Bien identifier le meilleur client

C’est un aspect trop souvent négligé, car comme entrepreneur, ou souhaite réaliser le plus de ventes possible, peu importe à qui. Par contre, à vouloir rejoindre tout le monde, vous n’impressionnerez personne. Identifier vos meilleurs prospects permet d’ajuster l’offre pour qu’elle s’adresse davantage à eux.

Plus encore, comme ce prospect se sentira davantage interpellé, pour lui, vous serez en compétition avec beaucoup moins d’autres joueurs. Les chances de réaliser une transaction s’en trouvent donc multipliées. Même en ciblant moins de monde, vous pourriez donc réaliser plus de ventes.

Obtenir des citations aux bons endroits

Malgré tout ce que vous ferez sur votre site, vous devez tout de même faire parler de vous ailleurs. Autrement, ce serait comme crier dans le désert. Créer et obtenir des liens à l’extérieur de votre site est donc une question de survie. L’utilisation des médias sociaux est un moyen facile et rapide d’obtenir de tels liens. Mais comme c’est rapide et facile, ces derniers ont peu de valeur. Selon un récent article de Search Engine Land, la création de liens ne doit jamais cesser.

Mais comme la roue du marketing web l’illustre bien, tous ces éléments ne doivent pas être évalués un à la fois. C’est la synchronisation et l’effet combiné des différentes sources qui feront en sorte que le taux de conversion de vos objectifs web deviendra attrayante. La stratégie numérique, c’est un effet groupé.

Comment importer ses données web dans un tableur Excel

Comment importer ses données web dans un tableur Excel

Les données disponibles nous sortent pratiquement des oreilles tellement elles proviennent de sources multiples. Cela prend donc du temps, de plus en plus de temps que l’on n’a pas. Ceci dit, plusieurs d’entre vous savent déjà comment traiter et analyser des tonnes de chiffres avec Excel ou un autre tableur. Mieux encore, avoir toutes les données au même endroit permettrait de faire de croisement et de pousser l’analyse beaucoup plus loin!

Il est possible déjà d’exporter les données de Google Analytics dans un fichier Excel ou .csv. Par contre, le travail de mise en page et de calcul est alors à recommencer chaque fois. C’est pourquoi je vous parle aujourd’hui de 2 outils très utiles dans une telle situation. Ces outils se servent de l’API pour importer ce que vous vous avez besoin, directement où vous en avez besoin. Mieux encore, comme vous pouvez intégrer l’importation à partir de n’importe quelle cellule, il devient facile de mixer ces données pour monter un tableau de bord complet pour votre entreprise. Le site CFO masqué propose d’ailleurs plusieurs modèles  pour Excel. Un fois la configuration à votre goût il suffit alors de changer les dates pour faire avancer votre tableau de bord dans le temps, sans devoir tout reprendre de 0.

Avec un tableur Excel

Il existe plusieurs plug-ins qu’on peut ajouter à Microsoft Excel. Celui que j’utilise est Analytics edge, principalement car il est facile d’usage et peu dispendieux (la version gratuite convient à la plupart des besoins), mais aussi, car il permet d’importer des données de plusieurs outils, comme Adwords, Facebook, Webmasters Tools ou même Mailchimp. Vous pouvez donc croiser ces données avec des ventes en boutique par exemple pour voir s’il existe de corrélation. Très utile pour voir ce qui n’est pas évident au premier coup d’oeil!

Analytics edge pour importer des données dans un tableur excel

 

Dans Google Drive

Si vous préférez travailler dans les nuages, alors vous serez intéressés par l’outil Supermetrics pour Google Drive. Ce que j’aime bien de cet outil, c’est qu’il permet d’importer les données dans un tableur, mais aussi de créer des tableaux et graphiques directement dans un document texte. Très utile pour la création de rapports! Avec la version payante, il est aussi possible de générer des mises à jour automatiques de tous les tableaux, à chaque mois par exemple.

supermetrics pour google drive

Il existe des outils plus simples d’utilisation et avec un support avancé, comme Dashthis. Par contre, si vous voulez traiter les données vous-même et les intégrer à des documents que vous utilisez déjà, ces 2 outils sont à regarder attentivement.

La fin de l'authorship Google… Et après?

La fin de l'authorship Google… Et après?

La nouvelle est arrivée jeudi dernier via Google +. L’authorship n’est plus. Plusieurs professionnels du référencement -dont moi- recommandaient d’inclure cet élément dans les paramètres de leur billet de blogue (ça faisait d’ailleurs partie d’une conférence que j’ai faite à Trois-Rivières sur le Web.

Cela était d’autant plus utile pour comprendre ce qui fonctionnait bien pour un auteur, même sur un site qu’il ne gérait pas, mais des données apparaissaient dans les outils pour webmestres. On en a pas beaucoup entendu parler, mais cette fonction a disparu elle aussi le 5 août dernier. Je trouvais cette fonction très utile, surtout parce que j’ai des écrits originaux sur plusieurs et cela me permettait de savoir quels billets ressortaient et quel termes étaient utilisés. Un peu comme pour le “not provided”, il faudrait faire sans.

Chaque recherche est un test

Pourquoi retirer sans avertir un outil qui semblait positif à tout point de vue? La réponse est simple selon moi: les données ont parlé! Ce n’est pas un secret, Google mène pratiquement en permanence différents tests à plus ou moins grande échelle pour analyser votre comportement. Oui, chaque fois que vous faites une action (ou une non-action) sur un site Google, vous êtes possiblement en train de participer à un test sans vous en rendre compte.

Ce qui ressort de ces tests, semble-t-il, c’est que malgré la présence de ces éléments supplémentaires, les comportements vis-à-vis les résultats étaient peu ou pas affectés par la présence de la photo ou du nom de l’auteur. Ce qui n’est pas utile devient alors superflu. Élimer le superflu authorship était donc la suite logique. Selon moi, un autre raison est que l’espace supplémentaire occupé empêchait d’autres résultats d’apparaître, en particulier sur les appareils mobiles, ce qui peut avoir eu comme conséquence que les usagers perdaient plus de temps qu’ils n’en gagnaient.

Ce que ça signifie pour les auteurs demain matin?

Vos titres sont plus que jamais la principale porte d’entrée!

Si les images n’avaient pas d’influence, c’est qu’autre chose en a. Vos titres de pages (et dans une certaine mesure les meta-descriptions) se doivent d’être clairs, concis, en plus de générer une attente ou le désir d’en savoir plus chez votre prospect cible.

Les liens d'auteur toujours en place

Baliser ou ne pas baliser?

La question est rapidement apparue à savoir s’il fallait retirer ces balises maintenant qu’elles ne sont plus affichées. De l’avis de tous, cela n’a aucun impact négatif. De plus, il est toujours possible dans Google + d’afficher sur quels sites nous sommes ou avons été un auteur. Il s’agit des liens tout à fait légitimes qui donnent une indication du ou des domaines d’activités dans lesquels l’auteur possède un intérêt ou une expertise. Tant que cela demeurera, ça vaut la peine de conserver le tout.

 

Webinaire sur la roue du marketing Web le 20 août

Webinaire sur la roue du marketing Web le 20 août

Mercredi le 20 août à compter de 13 heures, je vous propose d’assister en direct à ce webinaire sur la roue du marketing Web. Cet outil, mis en ligne il y a quelques semaines, vous permet d’identifier tous les éléments à utiliser dans vos stratégies de marketing digital. En ayant un portrait d’ensemble et des objectifs mesurables, les efforts et les sommes que vous investirez en ligne seront utilisées de manière optimale.

La roue du marketing Web est un outil puissant qui peut aider les entreprises de toutes tailles à créer une stratégie globale en ligne sans se ruiner. Lors de ce webinaire, vous apprendrez comment l’utiliser et comment identifier les aspects qui conviennent à votre entreprise.

Où assister au webinaire?

Vous pourrez y assister ici-même sur cette page (la fenêtre ci-dessous s’activera mercredi prochain), ou bien sur la page Google Hangout dédiée à ce webinaire. Si vous ne pouvez y assister en direct, vous pourrez revoir l’enregistrement en tout temps ici même.
Mise-à-jour: Le webinaire est terminé, mais l’enregistrement et la présentation sont disponibles ci-bas!

La présentation est d’environ 50 minutes.

[slideshare id=38184739&doc=larouedumarketingweb-140820131433-phpapp02]

Les sujet abordés:

  • Pourquoi un tel outil
  • Comment identifier le potentiel en ligne
  • Mettre en place une stratégie de base
  • Identifier les bons outils
  • Établir une mesure de la performance
  • Évaluer de façon continuelle

Vous avez des questions ou sujet que vous aimeriez aborder? Ajoutez-les dans les commentaire ci-bas et nous y répondrons en direct!