Maintenant un utilisateur Android

Maintenant un utilisateur Android

Bon ok je vous dis tout de suite: NON, je ne ferai pas de ce blogue une foire aux bébelles Android! Je vous parlerai de certaines applications, possibilités et expériences à l’occasion. Mais je m’en tiendrai là.

Ceci dit, pour moi personnellement, c’est un très grand pas par rapport à mon “vieux” Blackberry Pearl sans fonction 3G. Pour faire une image, c’est comme passer d’un modem 56K à un accès haute vitesse.

Mon nouvel apparail Android de MotorolaMon choix s’est donc arrêté sur un Motorola XT720, pris chez vidéotron. Le fournisseur n’a que peu d’impact sur les possibilités de l’appareil, si ce n’est que la qualité de la couverture. Pour le moment dans le coin de Trois-Rivières, rien à redire.

J’ai donc passé quelque heures hier à ajouter de nouvelles fonctions et voir les possibilités offertes sur le Android Market. Jusqu’à présent, celles qui m’ont le plus impressioné sont surtout Google googles, qui permet de prendre une photo d’un livre, d’un tableau ou d’un monument et d’avoir accès à des informations web; un premier pas grand public vers la réalité augmentée. Utiliser Skype en déplacement est pas mal non plus, même si la qualité sonore dépend grandement de la qualité de la bande passante. Il y a même une application Ustream; attendez-vous donc à voir des épisodes mobiles du Web show très bientôt!

Code QR

Je comprend maintenant aussi un peu mieux les possibilité des codes QR, même si je ne suis pas convaincu jusqu’à quel point cela aura une véritable portée, un peu comme Foursquare: c’est très utile et ça fait du bruit, mais ça demeure l’apanage d’une minorité.

Bref, avec ce genre d’appareil, la fonction “téléphone” en devient presque accessoire. Je suis maintenant convaincu que les ordinateurs portables (laptops) sont voués à la mort dans un avenir proche. Nous nous contenterons facilement d’un solide ordinateur de bureau et d’un cellulaire intelligent (ou format iPad) pour nos besoins en déplacement, d’autant plus que les Facebook et Twitter s’intègrent parfaitement. Reste à voir l’influence que ces nouvelles plateformes auront à long terme sur nos habitudes de vie, tant professionnelles que personnelles.