Mettez à jour votre fiche Google My Business avec Google Posts

Mettez à jour votre fiche Google My Business avec Google Posts

Depuis quelques semaines, un nouvel outil est disponible pour toutes les entreprises qui ont une fiche Google My Business: Google Posts. En effet, il est maintenant possible de partager ce que vous voulez en temps réel: article de blogue, événements, promotion, etc. Selon nous, c’est une amélioration très intéressante parce que cette fiche apparaît dans les résultats de recherche lors qu’un internaute fait une requête sur Google.

Comment faire?

  • Vous devez vous connecter à votre compte Google My Business et cliquer sur l’onglet Posts à la gauche.

google posts

  • Il est maintenant temps d’ajouter une photo (minimum 344 x 344 pixels), un lien vers votre contenu et un court texte (maximum de 300 mots). Si vous choisissez de faire la promotion d’un événement, vous devez spécifier le titre ou sujet de l’événement, la date et l’heure (début et fin)

NB: vos publications ont une durée de vie de 7 jours et pour un événement, l’affichage se termine lorsque celui-ci prend fin. Il est donc conseillé de publier régulièrement.

google posts

  • Et finalement, pour inciter les visiteurs à cliquer, vous pouvez ajouter un appel à l’action (CTA). Les choix possibles: réserver, inscription, acheter ou j’en profite.

  • Le résultat!

Sur le même sujet: Ces 4 outils gratuits de Google peuvent être très utiles pour vous

Ne soyez plus à court d’idées de sujets pour votre infolettre

Ne soyez plus à court d’idées de sujets pour votre infolettre

Quand vient le temps d’écrire votre prochaine infolettre, il arrive que l’on soit carrément à court d’idées. Un bon moyen de contrer cela est de mettre en place un calendrier éditorial. Mais le fameux problème de la page blanche peut également survenir lors de la mise en place de votre calendrier. Je suis tombé sur une liste très intéressante de sujets que vous pouvez aborder lors de la rédaction de vos infolettres.

Voici celles que je trouve pertinentes à exploiter:

 

  • Un événement, un salon ou une journée de conférences à laquelle vous allez participer
  • Faire le résumé d’un billet de blogue que vous avez lu
  • Un sondage que vous voulez faire
  • Les résultats d’un sondage (le vôtre ou celui d’un tiers)
  • FAQ (foire aux questions)
  • Une démo d’un de vos produits ou services
  • Souligner l’anniversaire ou une étape importante atteinte par votre entreprise
  • Une liste de blogues ou de podcasts que vous recommandez
  • Une description de votre implication dans une cause
  • Témoignage d’un de vos clients
  • Une infographie que vous venez de faire
  • Biographie des membres de votre équipe
  • Historique de votre entreprise
  • Un prix que vous venez de remporter
  • Mise en valeur d’une entreprise dans votre secteur géographique (idéal pour le commerce local)
  • Outils et applications que vous trouvez utiles dans votre travail
  • Une recette… oui, oui. (exemple d’un billet de recette très populaire, même des années plus tard sur mon ancien blogue d’assurance de dommages: Une recette de tartare de truite sur un blogue d’assurance)
  • Un concours ou un tirage
  • Un livre blanc gratuit que vous venez d’écrire. Comme celui que l’on vient de mettre en ligne 😉 —-> 5 étapes pour créer votre stratégie Web!
  • Invitation à votre prochain webinaire
  • Lien vers votre dernier webinaire
  • Nouvelles de votre industrie
  • La photo la plus populaire du mois sur votre compte Instagram ou Pinterest
  • Vos suggestions de livres à lire
  • La liste des postes que vous avez à combler
  • Vos implications en tant que commanditaire

Sur le même sujet: L’infolettre: une arme très efficace

L’ultime liste de statistiques sur le marketing de HubSpot

L’ultime liste de statistiques sur le marketing de HubSpot

Cette semaine, ce sera un billet très court mais qui sera utile à un bon nombre de personnes qui travaillent en marketing. Est-ce que vous connaissez HubSpot? C’est une société américaine fondée en 2006 par Brian Halligan. Elle développe un logiciel qui s’adresse aux entreprises qui utilisent le marketing d’attraction (inbound marketing).

Nous sommes des lecteurs réguliers du blogue d’HubSpot car il est une source d’informations pertinentes et crédibles. Et aujourd’hui, j’ai fait une petite découverte qui risque de vous intéresser. C’est une page du site qui regroupe des centaines de statistiques du domaine du marketing.

Pratique pour ceux et celles qui produisent du contenu et qui veulent insérer une donnée statistique pour appuyer ou compléter un billet de blogue ou une infographie.

VRAIMENT impressionnante cette liste! (je dois préciser qu’elle est en anglais) Voici les principaux sujets traités:

  • Optimisation du taux de conversion
  • Recherche organique
  • Commerce en ligne
  • SEO pour le commerce local
  • Recherche vocale
  • Recherche mobile
  • Blogue et stratégie de contenu
  • Podcast
  • Réseaux sociaux
  • Vidéo
  • Marketing par courriel

Et beaucoup plus!

—–>>>>>> THE ULTIMATE LIST OF MARKETING STATISTICS 

Infolettre: le temps est-il venu de segmenter votre liste?

Infolettre: le temps est-il venu de segmenter votre liste?

Nous l’avons mentionné à quelques reprises sur ce blogue: l’infolettre n’est pas morte et surtout, ça demeure une arme redoutable pour rejoindre vos prospects et vos clients actuels. Si elle est bien utilisée, c’est un moyen relativement peu coûteux pour fidéliser, informer et même vendre plus.

Beaucoup d’entreprises ont compris ce principe et elles ont donc accumulé un nombre importants d’abonnés au cours des années. Que faire maintenant pour maximiser l’impact des courriels envoyés? Est-il pertinent de faire parvenir le même message à tout le monde? Serait-il le temps de segmenter en plusieurs listes afin d’intéresser encore plus vos lecteurs? Bien entendu, il faut avoir une masse critique d’abonnés pour que la segmentation soit utile et nécessaire. Selon nous, on peut commencer à explorer cette avenue avec une liste de 1000 abonnés.

Avec des campagnes segmentées, vous pouvez augmenter votre taux d’ouverture de 10,64% et votre taux de clic de 100,95%! (source: Mailchimp)

Alors? Quel types de segments pouvez-vous mettre en place?

Démographique

Si cela s’applique à votre modèle d’affaires, il serait à propos de débuter par ce type de segmentation. Vous pouvez récolter les informations suivantes: sexe, âge, niveau de scolarité, salaire, etc. Mais attention! Il faut absolument que ces données soient VRAIMENT utiles et pertinentes autant pour vous que pour votre abonné. Exemple: si vous avez une boutique en ligne de bijoux et que vous avez autant des modèles pour homme que pour femme, la segmentation par le sexe est une évidence.

Géographique

Même chose ici, si votre entreprise opère plusieurs succursales et que celles-ci ne vendent pas exactement la même marchandise ou que les promotions diffèrent, il serait à propos de demander la région ou la ville de vos abonnés. Ce type de segment peut très s’appliquer au domaine du tourisme également: hôtel, restaurant, camping, etc.

Vous pouvez le prévoir dès le départ ou encore le demander lorsque vous avez un nombre d’abonnés suffisants (avec l’aide d’un sondage par exemple). N’oubliez pas qu’il faut prendre en compte le fait que d’envoyer plusieurs messages, sur plusieurs listes va vous demander plus de temps et/ou de ressources.

Taux d’engagement: fidèles vs indifférents

Plusieurs personnes s’abonnent à une infolettre dans le cadre d’une promotion précise, d’un concours ou tout simplement par curiosité. Ce qui fait qu’un bon nombre de vos abonnés peuvent ne pas être fidèle à votre message. C’est-à-dire qu’ils ouvrent peu ou pas du tout vos envois.

Que faire? Et bien vous pouvez créer des listes afin de tracer une ligne entre vos lecteurs assidus et les autres. Vous allez donc pouvoir faire des promotions différentes, demander ce qui pourrait intéresser ceux qui ne vous lisent pas, etc. Pourquoi ne pas récompenser ceux qui cliquent le plus?

Quoi d’autres?

Voici d’autres exemples de segments que vous pouvez mettre en place (surtout applicable à une boutique en ligne):

  • achats passés
  • paniers d’achats abandonnés
  • montant dépensé par transaction
  • nombre de mois depuis le dernier achat
  • acheteur à répétition vs celui qui a acheté seulement une fois
  • champs d’intérêts
  • etc.

Ce billet est inspiré de 10 Quick and Easy Email Marketing Segmentation Strategies to Try Today

À lire aussi: e-commerce: pourquoi vos acheteurs abandonnent leurs paniers?

Le marketing Web pour les entreprises saisonnières

Le marketing Web pour les entreprises saisonnières

Le printemps est arrivé… disons qu’il essaye de s’installer. Mais c’est un autre dossier car on a pas le contrôle sur la météo. Par contre, une entreprise saisonnière a le contrôle des efforts marketing qu’elle peut et doit fournir pour profiter des mois critiques. Nous avons la chance d’avoir ce type d’entreprise parmi nos clients, nous sommes donc en mesure de prodiguer quelques conseils. Dans plusieurs cas, ils font plus de 85% de leur chiffre d’affaires dans un laps de temps aussi court que 90 à 120 jours. Alors? Comment maximiser votre marketing Web quand vous êtes dans ce genre de situation?

Avant et après la saison: préparation et bilan

 

Vous venez de terminer votre saison forte, l’heure est donc au bilan. Est-ce que les campagnes publicitaires pré-saison et en saison ont fonctionné comme vous l’aviez prévu? Qu’est-ce que vous auriez changé si c’était à refaire? C’est une étape importante car c’est souvent durant cette période que vous avez le temps de respirer un peu et de réfléchir. C’est aussi le temps de vous préparer à la prochaine saison:

  • budget
  • calendrier éditorial pour votre blogue et infolettre
  • négociation de vos ententes avec votre/vos fournisseur(s) pour vos campagnes AdWords et Facebook
  • etc.

Ce n’est pas parce que vous ne faites pas de revenu que vous devez laisser vos clients sans nouvelle de vous et votre entreprise! Continuez d’animer (ou de faire animer) vos différents réseaux sociaux, écrivez sur votre blogue et envoyez régulièrement votre infolettre. C’est primordial d’entretenir votre relation avec ceux qui consomment vos produits ou services durant la saison optimale.

NB: Si vous avez l’intention de prendre une pause, signifiez-le à vos lecteurs.

Saviez-vous que l’infolettre est une arme très redoutable en 2017?

Même chose pour vos campagnes publicitaires en ligne tel que AdWords. Vous pouvez les mettre en pause pour un certain temps, mais il faut commencer à repartir la machine quelques semaines avant la saison. Allez-y par étape en augmentant graduellement plus vous avancez vers le départ de vos activités.

En saison: c’est l’heure de vous démarquer

 

C’est le temps de frapper fort! Que vous soyez dans le domaine de l’horticulture, la vente de pneus ou le déneigement, vous allez être en féroce compétition avec ceux qui comme vous opèrent qu’une partie de l’année. Vous devez donc redoubler d’originalité pour attirer l’attention de vos futurs clients.

C’est donc le moment d’augmenter sensiblement votre budget de publicité en ligne. Bien sûr, vous allez devoir payer beaucoup plus cher que durant la saison morte pour chacun de vos clics sur AdWords. Pourquoi? Parce que ça fonctionne par enchères. Plus le terme est recherché, plus il sera coûteux. C’est donc très important de planifier cette dépense pour ne pas avoir de mauvaises surprises et manquer de fond après quelques jours ou semaines. Je vous invite à lire notre billet sur ce sujet: AdWords, quel budget devriez-vous prévoir? C’est également la période pour miser sur le remarketing et ainsi toujours rester à la vue de vos prospects.

Vous devez également faire des éditions spéciales de votre infolettre pour informer vos abonnés de vos promotions. Sans abuser, il faut augmenter la cadence un peu afin de propager les spéciaux que vous avez à offrir. Même chose pour les réseaux sociaux et votre blogue. C’est aussi le temps de faire des concours et des tirages. Vous pouvez aussi faire la distribution de coupon-rabais à vos meilleurs clients par exemple. Bref, il faut faire parler de vous!

Bon printemps à tous.

Connaissez-vous votre client idéal?

Connaissez-vous votre client idéal?

Vous avez un produit ou un service qui a fait ses preuves. Il est à un prix compétitif et le plus important, il apporte une solution à un problème ou à un besoin. Vous avez donc tenté d’en faire la promotion via différents canaux: publicité traditionnelle et en ligne, salon ou exposition, vente directe par des représentants, etc.

Mais les résultats se font attendre. Pourquoi? Souvent, les entreprises passent outre une étape primordiale: faire le portrait de leur client idéal. Vouloir parler à tout le monde et en même temps n’est jamais une bonne idée. Voici le but de ce billet: déterminer à qui exactement vous voulez vendre.

Le persona

En terme marketing, votre client idéal se nomme votre persona. C’est une personne fictive. C’est lui ou elle que vous voulez attirer via vos campagnes publicitaires. C’est cette personne précise que vous désirez rejoindre et séduire. Lui ou elle? Oui! C’est important d’être le plus exact possible dans votre fiche de description. Alors? Quelles sont les caractéristiques que vous devez mettre en lumière?

Le sexe

Est-ce que votre client est une femme ou un homme? C’est une des premières questions à se poser car cela va influencer l’orientation de vos publicités. Si vous désirez promouvoir vos produits sur les réseaux sociaux, c’est un enjeu majeur. Par exemple, un site comme Pinterest a une clientèle beaucoup plus féminine que masculine. Si votre produit s’adresse majoritairement aux hommes, vous devez faire un autre choix de plateforme ou du moins, investir peu sur celle-ci.

L’âge

Voici une autre caractéristique cruciale dans la construction de votre persona. Cela va vous aider à faire un choix dans le canal marketing à utiliser pour faire votre promotion. Peut-être que votre client idéal lit des journaux papier ou est réceptif à des messages radiophoniques? Dans ce cas, il sera judicieux de bien répartir votre budget publicitaire entre le en ligne et le hors ligne.

Le secteur professionnel, le poste et le salaire annuel (ou revenu familial)

Est-ce que votre client idéal est un cadre supérieur ou un enseignant? Il travaille peut-être dans un hôpital ou il est propriétaire d’une PME en forte croissance. Le salaire annuel donne un indice de ce que la personne peut se permettre habituellement. Si vous vendez un produit ultra luxueux, vous devez le mettre de l’avant et tenter le distribuer de la bonne façon. Tout est une question de perception.

La situation familiale

Est-ce que vous voulez vous adresser à une personne en couple avec des enfants, monoparentale ou célibataire? Encore une fois, cela a pour but de bien segmenter et de faire passer votre message de façon ciblée.

Les besoins et objectifs

Pourquoi ce client achèterait votre produit plutôt qu’un autre? Il faut donc connaître les besoins et les objectifs précis de votre persona. N’oubliez pas que vous devez lui rendre la vie plus facile si celui-ci utilise ce que vous avez à lui offrir. C’est le but ultime de tout produit ou service.

Les autres caractéristiques que doit contenir votre fiche (il peut y en avoir beaucoup plus…)

  • Nom et photo (oui, c’est important de lui donner un nom et une image)
  • Niveau de scolarité
  • Type d’habitation (locataire, propriétaire d’une maison ou d’un condo)
  • Type de quartier (Centre-Ville, banlieue, campagne)
  • Champs d’intérêts et passe-temps
  • Réseaux sociaux fréquentés
  • Valeurs les plus importantes pour elle ou lui

J’espère que cela va vous aider dans votre réflexion.

Vous pourriez aussi aimer: Pourquoi le référencement Web n’est que la 4ième étape d’une stratégie numérique?