Parler à sa webcam

Parler à sa webcam

De plus en plus, les webcams deviennent présentes dans nos vies. Que ce soit avec des applications comme MSN, skype ou Facetime, ou encore avec les nouveaux outils mobiles comme le iPad2 qui permettent la vidéoconférence via les réseaux 3G, ces outils sont de plus en plus utilisé dans un contexte professionnel.

Les applications de vidéoconférence sont de plus en plus nombreuses

Ceci dit, bien que ces outils soient désormais facilement accessibles aux PME, il faut quand même un minimum de travail pour donner un aspect professionnel. Ce billet du site eHow vous en donne un bon aperçu (en anglais): http://www.ehow.com/how_4824702_good-during-online-webcam-interview.html

En bref, ne produisez pas du contenu que vous n’aimez pas regarder vous-même. Il faut bien sûr essayer et parfois aussi faire des erreurs pour s’y développer une expertise. Pour ma part, je penser bien faire renaître ma petite web télé sur ce site au cours des prochaines semaines…

 

 

 

 

 

 

La webothèque devient Pour les PME

C’est maintenant officiel. Je laisse tomber le nom Webotheque.com et redirige toutes mes activités vers ce site flambant neuf! Pourquoi un tel changement? L’autre site tourne durant depuis bon moment et avait acquis une réputation, un PageRank de 3 et même une certaine valeur non?

Oui, mais plusieurs raisons motivent ce changement. En premier lieux: Les nombreux changements par rapport à la vocation initiale. Le nom reflétait «biliothèque du web». Je voulais à l’origine créer un répertoire des ressources du web pour les entreprises québecoises. Depuis, avec mes nombreuses et trop différentes occupations je n’ai pas eu le temps de mener ce projet comme je le voulais, et plusieurs répertoires sont apparus, de même de de très nombreuses veilles, sur Twitter entre autres. D’autre part, bien que toutes les ressources que je publie soient gratuites et en accès libre, le but de ce site est de me rapporter des contrats! En ce ce sens, PourlesPME.com me semble un nom plus indiqué, plus ciblé; il indique beaucoup plus clairement à qui je m’adresse (vous pourrez toujours me contredire dans les commentaires).

Ce que sera PourlesPME.com

Tout d’abord, ça ne sera jamais un projet définitif! Le web évolue tellement rapidement et dans de très nombreuses directions que je n’y fixe aucun cadre n’y aucune limite. Plusieurs diront qu’à vouloir s’adresser à tout le monde on finit par ne rejoindre personne, mais ce n’est pas dans ce sens que je le conçois ici. Une des expressions qui m’a le plus marqué dans le livre de Chris Anderson, La longue traîne (lien affilié), est «le sur-mesure de masse». Autrement dit, je ne me limiterai pas a un seul du web ou a un type de client dans l’ensemble, mais par contre chaque article sera optimisé. Un outil comme WordPress permettant de classer facilement en catégories, il vous sera facile de retrouver ces qui vous rejoint vraiment. Je présenterai aussi mes opinions, mes idée et mes découvertes davantage que je ne le faisais avant, un peu comme dans mon projet «le web show» mais de façon beaucoup plus régulière… Du moins je l’espère! Mais avec les nombreux changements survenus ces derniers temps, dont le fait que je ne travaille plus de nuit, je crois que c’est facilement réalisable.

De plus, je me défini comme un «généraliste du web», donc que je m’intéresse à toutes les facettes du web, ce qui qui inclus la mise en place d’un site, son référencement, la recherche de prospects et leur conversion en client, de même que l’analyse des données. Je viens de nommer de nombreuses spécialités bien distinctes, c’est vrai. Mais qu’en est-il d’une PME dont toute la gestion de la promotion et de la clientèle relève d’un seule personne? Et des travailleurs autonomes? Ces personnes sont dans une situation où elles sont seules pour gérer toutes ces facettes, et sans les ressources pour embaucher tous ces spécialistes de front, encore bien mieux le temps et les ressources pour bien les gérer et les coordonner. Si vous vous reconnaissez, c’est donc dire que je vais m’efforcer via ce site de me placer dans vos souliers, pour développer et identifier des pratiques d’affaires offrant un bon retour pour le peu de ressources engagées. J’offrirai  comme services du coaching et de l’accompagnement pour vous aider à bien défricher ce terrain souvent inconnu et trouver le meilleur angle d’attaque pour performer  rapidement. Bien sûr, des spécialiste sont parfois utiles! Je possède déjà un bon répertoire de spécialistes du web pour appuyer vos projets le cas échéant.

De plus, au cours de prochaines semaines, je mettrai en place un service de tableau de bord, sur un modèle de facturation mensuelle, pour aider les gestionnaire à bien gérer cette présence web et la faire évoluer.

Voilà ce que sera PourlesPME.com . Bienvenue à bord!

 

 

 

lewebshow-7 septembre 2010 avec Dany Paquin

Le Web Show – Épisode du 7 septembre 2010 avec Dany Paquin

 

Malheureusement, il y a eu quelques difficultés avec le son, et celui-ci est absent pendant près de 10 minutes. Toutes nos excuses!

Voici les adresse dont il a été question au cours de cet épisode:

Invité: Dany Paquin, agent d’assurances et blogueur

http://www.facteurpub.com/2010/09/reecrire-lhistoire.html

http://www.youtube.com/watch?v=4ba1BqJ4S2M&feature=player_embedded

http://alongtin.posterous.com/petit-truc-facebook

http://assuranceauto.fr/20100907505/Constructeurs/pedal-gate-toyota-officiellement-innocente.html

 

Pour que les réseaux sociaux ne soient pas que du bruit

Pour que les réseaux sociaux ne soient pas que du bruit

Je suis tombé dernièrement sur ce sondage de la firme française Spintank, qui démontre comment les gens de l’hexagone utilisent les réseaux sociaux créés par des entreprises. Bien que cette étude ait été réalisée de l’autre côté de l’océan, je crois qu’au Québec (et probablement un peu partout au monde) les résultats seraient similaires.

Voici les grandes lignes:

  • Seulement 17% des gens interrogés se sont déjà exprimés en ligne au sujet d’une entreprise

De ceux-ci:

  • 37% l’on fait pour exprimer une insatisfaction au sujet d’un produit ou service
  • 51% espéraient obtenir une réponse précise ou une expertise de la part de l’entreprise
  • 70% des répondants se sont dits satisfaits de leur expérience

Ce qu’il faut retenir de cette étude selon moi:

Maintenir une veille constante devient primordial

Bien que cette étude sur l’utilisation des réseaux sociaux portait essentiellement sur les réseaux mis en place par les entreprises elles-mêmes, elle démontre que de plus en plus de gens utilisent les plateformes sociales pour exprimer leur insatisfaction. Comme la nature à horreur du vide, si vous n’êtes pas là pour répondre, quelqu’un le fera “pour” vous.

Il faut être prêt à répondre, parfois accepter le blâme

L’automne dernier j’ai fait une fiche sur l’utilisation des réseaux sociaux lors d’une élection. Dans l’ensemble, la marche que je proposais à l’époque peut s’appliquer dans n’importe quel contexte. Répondre rapidement démontrera votre sérieux et votre désir d’être à l’écoute de vosclients. Dans certains cas, votre capacité de réaction pourra même vous apporter une image positive, malgré un commentaire de départ négatif.

Il faut des ressources pour investir les médias sociaux

Ce billet de la firme Orénoque sur le branding, la réputation, l’autorité et la confiance résument très bien ce que je pense. Il ne suffit pas de faire du bruit sur le web pour se créer une renommée de qualité. Pour une entreprise, obtenir une réputation enviable jour après jour demande du temps, ne serait-ce que pour s’assurer qu’on ne parle pas dans son dos, ou pire encore, que personne ne parle de soi.

Les réseaux sociaux sont encore dans bien des cas l’apanage d’une minorité. Cependant, il s’agit d’une minorité très active, qui se charge souvent de contaminer – positivement ou négativement – bien des gens de leur entourage, en ligne et dans la vie réelle. Ignorer cette minorité sera dans un futur plus tellement lointain, une erreur à laquelle peu d’entreprise pourront survivre sans dommage.

Savoir ce que sont les médias sociaux, pour savoir qui embaucher

Pour un propriétaire d’entreprise, les médias sociaux – Twitter et Facebook en particulier – sont les nouveaux termes à la mode. Savoir faire le tri entre du vent et ce qui peut être réellement rentable pour une entreprise relève parfois d’un cours à obstacles. Tim Ho vous propose dans cet esprit une présententaion (en anglais) des médias sociaux, du point de vue d’un gestionnaire.

Il est toujours à propos de se tenir à jour sur les nouvelles tendances, même si vous pensez déléguer ces tâches. Pour trouver la personne idéale, il vous sera impératif de comprendre le langage utilisé dans les propositions que vous solliciterez.

P.-S. Je travaille toujours à la rédaction de mon premier livre : Campagne locale, outils mondiaux. Ce livre s’adressera aux travailleurs autonomes et petites entreprises qui veulent utiliser les moyens d’internet pour faire croître leur entreprise. Ce dernier devrait paraître dans les prochaines semaines. À suivre!