Découvrez Google Webmaster Tools et ses avantages

Découvrez Google Webmaster Tools et ses avantages

Webmaster Tools est en fait l’ancienne appellation car nous devons maintenant parler de Google Search Console (ou bien la Console de recherche en français). Comment résumer en une seule phrase ce que GSC peut faire pour vous? Cet outil vous permet de voir et de comprendre comment les pages de votre site Web sont indexées par Google et ainsi pouvoir faire les corrections nécessaires pour améliorer votre référencement naturel (organique).

Comment ça fonctionne?

Pour débuter, il faut associer GSC à votre site Web et ce, par l’ajout un fichier via FTP. Vous pouvez également y aller par l’ajout d’une balise (dans Yoast SEO par exemple). Concrètement, quelles informations pertinentes pouvez-vous recueillir? GSC vous donne entre autre accès aux données suivantes de votre site Web:

  • Mots-clés
  • Impressions
  • Positions moyennes (opportunités perduees car vous vous retrouvez en page 2 par exemple)
  • Erreur 404 détectées
  • Problèmes pouvant créer des pertes de position (non-responsive, sans https, etc.)
  • Messages de pénalités manuelles appliquées au site Web (et canal de communication pour demander un ré-examen)

Pourquoi et comment l’utiliser?

Principalement, pour connaître ses positions avec des requêtes en particulier. Vous pouvez ainsi détecter les termes avec du potentiel et mettre vos efforts en conséquence dans la création de contenu. Vous pouvez également en profiter pour enregistrer vos positions parce que si vous n’utilisez pas GSC, vous avez accès à un historique des 90 derniers jours seulement. Bref, cela va énormément faciliter le suivi mensuel de vos performances.

Un autre avantage est que Google va vous envoyer un message pour vous prévenir des actions à poser pour éviter de mettre votre site à risque du point de vue du référencement. Par exemple, en janvier dernier, c’était un avertissement concernant le https pour tous les sites.

Faire le lien avec Google Analytics?

Pourquoi il est important de faire le lien entre la Console de recherche et Google Analytics? Parce qu’en associant les propriétés, vous pouvez suivre les données de vos mots-clés et pages de destination directement dans votre rapport Google Analytics.

Besoin d’aide pour configurer le tout? Contactez-moi!

Pour aller plus loin: Webmaster Tools, l’allié méconnu de votre site

Une nouvelle console Google pour les Webmestres

Une nouvelle console Google pour les Webmestres

Si vous utilisez le web depuis quelques années, ce ne sera pas un secret pour vous: Google apporte de manière continuelle des améliorations changements à tous ses outils mis en ligne. L’un des outils les plus utiles demeure selon moi la console de recherche (anciennement webmaster tools). Bien que très utile et pleine d’informations essentielles à l’optimisation du référencement web, celle-ci a toujours été peu intituive.

Au cours de derniers jours, Google a mis en ligne une nouvelle ressource liée non seulement à cet outil, mais pour aider à mieux comprendre le fonctionnement du référencement web naturel. Bien qu’à première vue, ça ne semble être qu’une couverture qui redirige vers des pages d’aide qui existent depuis longtemps, il y a tout de même certains éléments que les gestionnaires de site et les webmestres pourraient trouver plutôt intéressants.

La Webmaster Academy

nouvelle-console-seoOui, ce titre est le titre sur la version francophone (français de France vous aurez deviné). Ce type de contenu existe depuis plusieurs années pour les Outils Adwords et Analytics. Cette école pour webmestres permet de faire un tour complet non seulement de l’outil, mais des bonnes pratiques à mettre en place et sur le fonctionnement de l’algorithme de recherche.

Que vous soyez débutant dans le domaine du web, éditeur de votre blogue ou programmeur chevronné, ça vaut la peine selon moi d’ajouter ce site à vos favoris. Vous n’y trouverez peut-être pas les toutes dernières tendances ou des trucs faciles, vous vous êtes assurés que les infos qui s’y retrouvent sont alignées avec la façon dont Google traite et indexe vos données.

 

Tous les mots-clés ne sont pas égaux

Tous les mots-clés ne sont pas égaux

Une bonne partie de mont travail consiste à faire des audits de sites web afin d’évaluer la qualité de leur référencement web. Parmi les étapes cruciales d’une telle analyse se trouve évidemment la performance du site pour les mots-clés choisis. Cependant, choisir les bons mots-clés est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Je vous partage donc dans ce billet 5 questions à se poser lorsque vous faites la sélection de vos mots-clés.

 

Quels sont les mots-clés les plus importants pour générer des affaires?

En tant que propriétaire ou gestionnaire de site web, vous êtes souvent la pire personne pour répondre à cette question! On connait souvent tellement bien notre domaine que l’on s’arrête à quelques termes principaux. Pourtant, il n’est pas rare que même une petite entreprise puisse pouvoir cibler plus de 100 mots-clés avec un potentiel intéressant. Il est donc important de bien faire cette étape initiale, de s’assurer que ce soit fait en lien avec les objectifs d’affaires et que la structure de votre site web y réponde adéquatement.

Outre le planificateur de mots-clés de Google Adwords, il existe de nombreux outils pour faire cette recherche. L’un de mes préférés est SEMRush, qui offre maintenant une interface francophone et qui permet de cibler par pays. Avec ces outils, vous trouverez bien sûr les mots-clés générant le plus grand volume de requêtes, mais aussi ceux qui offrent la plus grande compétition (donc, plus dur d’y apparaître). Dans certains cas – surtout quand le budget est limité- ça peut valoir la peine de cibler des termes ayant moins de volume, mais pour lesquels vous aurez plus de facilité à atteindre la première place. Au bout du compte, vous risquez d’y trouver un auditoire mieux ciblé qui risque davantage de vous rapporter.

 

À quelle étape ce mot-clé est-il tapé?

À mon point de vue c’est l’élément le plus négligé. En effet, comme consommateur, nous n’utiliserons pas les mêmes termes de recherche selon que l’on est en phase d’exploration ou sur le point de faire un achat. Dans le domaine du voyage par exemple, l’évolution des multiples recherches peut ressembler à ceci:

  1. Recherche par pays ou par ville
  2. Recherche par chaîne ou nom d’hôtel
  3. Recherche par nom d’entreprises qui offrent cet hôtel
  4. Recherche d’avis ou commentaires sur la destination
  5. Recherche d’aubaine ou promotion pour ma période de départ
  6. Recherche avec le nom du site (marque) où je pense acheter

Comme vous le voyez, il y a une évolution qui peut s’étendre sur plusieurs jours ou même plusieurs semaines. Bien comprendre quels mots-clés sont utilisés à quel moment dans votre domaine vous permettra d’ajuster le message de chaque page en conséquence.

N’oubliez pas: lorsque je clique pour accéder à votre site, c’est parce que j’ai une attente. Le mieux et le plus vite vous répondrez à mon attente (selon où je suis dans le processus d’achat), plus vous aurez de chances de me convertir en client.

 

Est-ce que ma page fait ressortir ce mot-clé?

Bien que ce soit la partie la plus facile, elle demeure pourtant souvent négligée. Pour bien performer, votre site doit répondre à un ensemble de critères techniques. Pour n’en citer que quelques-uns:

  • Titre
  • URL
  • Balises H1 et H2
  • Texte alternatif des images
  • Texte d’au moins 300 mots

Il existe plusieurs outils pour évaluer les aspects techniques d’un site. Un de mes favoris et le plug-in SEO Quake, qui permet de faire rapidement le tour des éléments de n’importe quelle page. En plus, il est gratuit!

 

Est-ce que j’ai des citations sur ce mot-clé?

Même si votre texte et votre site web sont techniquement parfaits du point de vue SEO, si personne n’en fait mention nulle part, ça revient à demander si un arbre qui tombe dans une forêt désertée fait du bruit. Autrement dit, une part importante de l’algorithme de Google prend en compte les citations à l’extérieur de votre site. Plus vous ferez parler de vous, plus les moteurs de recherches le remarqueront.

Mais il y a plus lorsqu’on pense aux mots-clés externes. Un des critères à prendre en compte est le texte d’ancre, ou texte cliquable. Donc, si vous mettez en hyperlien le texte “Cliquez ici” ou “voir le site web”, vous perdez une belle opportunité de vous donner de la crédibilité sur vos meilleurs mots-clés. Ça vaut donc la peine de demander à vos partenaires de modifier leurs liens lorsque nécessaire… et de faire la même chose pour les liens que vous donnez!

 

Quels mots-clés sont les plus payants?

Personnellement, je ne fais pas de référencement web sans d’abord avoir accès aux statistiques du site web, que ce soit par Google Analytics ou un autre système. Comprendre comment votre site est actuellement utilisé est l’information la plus importante pour savoir comment l’améliorer. Le fait que les mots-clés sont maintenant cachés complique un peu la tâche. Mais si votre structure de site est montée en lien avec la stratégie de référencement web, le rapport des pages de destination (première page affiché lors d’une session) devient alors très utile pour connaître les mots-clés qui mènent à la conversion. En combinant ces données avec celles de la console de recherche (anciennement Webmaster Tools), vous avez en mains une foule de renseignements utiles.

 

Si vous avez les réponses à toutes ces questions, le référencement web de votre site en sera à coup sûr beaucoup plus efficace!

P. S. Si vous ne l’avez pas encore deviné, le mot-clé de cet article est…  mots-clés.

Ce qui influence le référencement en 2015

Ce qui influence le référencement en 2015

Que vous en soyez conscient ou non, Google change la façon dont les résultats de recherche apparaissent plus de 100 fois par an. Parfois c’est dans la façon d’afficher les résultats, parfois ce sont aussi des changements qui ont un impact sur les classements, comme la récente mise à jour favorisant les sites accessibles par appareils mobiles. La plupart du temps, nous ne sommes pas conscients de ces changements tant ils sont mineurs. Lorsqu’on additionne tous ces changements par contre, l’impact sur le référencement se fait ressentir à différents niveaux pour une grande majorité de sites web.

Voilà pourquoi il importe de rester à l’affût de ces changements afin de demeurer le plus compétitif possible sur le moteur de recherche qui accapare plus de 80% du marché. Mais comment savoir ce qui a plus d’importance que l’an dernier, versus ce qui en a moins?

 

L’étude SEO de Moz

Chaque année, la firme américaine Moz publie une analyse qui mesure l’évolution des facteurs de référencement pris en compte. Comment font-ils? Cela porte sur deux niveaux. D’abord, un vaste sondage auprès de nombreux professionnels du milieu permet de recenser ce que ces derniers constatent auprès de leurs clients. D’autre part, un système est mis en place qui mesure régulièrement les mêmes sites et même mots-clés afin de mesurer comment ceux-ci changent de position même si rien n’a changé sur les sites ou dans les références externes. Ces éléments combinés à de nombreux tests permettent d’avoir une bonne idée de ce qui se passe dans l’algorithme de Google. C’est d’ailleurs ce même système qui génère la température du Mozcast, un outil qui évalue s’il y a plus de variations que la normale,un bon indicateur qu’une mise à jour importante est en cours.

Ce qui évolue en référencement

Vous pouvez consulter l’ensemble de l’étude sur le site de Moz (en anglais). Voici tout de même quelques éléments que vous devriez prendre en compte lorsque vous faites le référencement de votre site web.

  • Utiliser des variantes plutôt que le même mot-clé. Ça peut sembler contre-intuitif, mais les systèmes sont maintenant très efficaces pour détecter les synonymes et déceler les textes construits pour le SEO. Vaut mieux donc écrire autour d’une idée principale avec des variantes et un langage naturel. En prime, vos textes seront sans doute plus appréciés des lecteurs!
  • Les liens externes sont toujours importants! Ce a quoi la mise à jour Penguin s’est attaquée, ce sont les liens abusifs, ou contre rémunération. Par contre, des liens éditoriaux, ou qui représentent une réelle relation d’affaires sont toujours aussi importants. Il importe d’y accorder une attention constante.
  • Les liens sociaux en maigre hausse. Ce n’est pas un facteur déterminant, mais les liens sur les réseaux sociaux continuent d’être appréciés dans vos classements. Attention par contre, s’ils n’apparaissent que sur votre propre page, ça ne vaut pas grand-chose. Ce sera dans les partages et leur apparition dans plusieurs comptes et profils que vous trouverez de la valeur.
  • Le SEO technique, toujours essentiel. Il existe une multitude d’éléments qui, s’ils sont bien maîtrisés, contribueront à vous faire ressortir. L’optimisation des titres de pages, des éléments H1 et les textes associés aux images n’en sont que quelques exemples.
  • Les textes d’ancrage parlent beaucoup. Les seuls mots que vous utilisez pour vos liens sont “cliquez ici” et le nom du site web? Vous manquez alors une belle opportunité de mettre l’emphase sur des termes de grande valeur. De plus, plus grande sera la variété des termes cliquables, plus cela contribura aux termes qui seront référencés.
  • Votre site expire-t-il bientôt? Ça peut sembler un détail, mais ça demeure un signal important. Si votre nom de domaine est toujours renouvelé à 2 jours de l’échéance pour une année seulement, cela envoie le signal que ce site n’est pas si important pour son propriétaire. La plupart des sites de gestion de nom de domaine permettent d’enregistrer pour 5, même 10 ans! Si vous voulez développer votre site sur le long terme, voilà un moyen peu coûteux de le faire savoir.

 

Le futur du web?

Cette partie est grandement fondée sur de la spéculation, mais c’est la vision de plus de 150 experts du web. Entre autres, les éléments liés à la performance sur mobile et la façon dont votre site saura répondre aux questions et besoins de vos visiteurs (ce qui peut par exemple être mesuré par le temps que vous prenez entre deux recherches sur Google) auront de plus en plus d’influence.

Les furturs facteur du référencement selon Moz

 

Source: https://moz.com/search-ranking-factors/survey 

Plusieurs canaux, un seul objectif

Plusieurs canaux, un seul objectif

Les moyens de faire de la promotion en ligne sont plu nombreux que jamais:

  • Publicité
  • Référencement organique
  • Blogue
  • Stratégie de contenu
  • Remarketing
  • Réseaux sociaux
  • Et bien d’autres!

Tous ces outils demandent temps et ressources pour être utilisés adéquatement. Mais comment savoir précisément ce qui rapporte réellement? Que vous ayez 10 000 “j’aime” sur Facebook ou 15 000 visiteurs uniques chaque mois ne m’impressionne guère, si ces visiteurs ne font que passer sans vous apporter aucune valeur (achat, prise de contact, abonnement à l’infolettre, etc.). Autrement dit, si vous avez une grande notoriété, mais peu de résultats, c’est probablement que vous visez à côté de la cible et qu’une part plus ou moins grande de vos efforts se résume à jeter de l’argent par les fenêtres.

Ça ne veut pas dire non plus que ça ne vaut rien. Voilà pourquoi c’est important d’identifier les combinaisons qui fonctionnent pour vous. Ainsi, vous serez en mesure d’investir là où ça compte. Pour le même investissement, vous pourriez rapidement double ou tripler votre investissement. Ce n’est pas rien.

Objectif final vs premier contact

Vous n’avez aucun objectif mesurable sur votre site? C’est urgent de corriger cela! Un outil comme Google Analytics permet avec quelques ajustements de mesurer efficacement les conversions en ligne. Vous saurez facilement quelle publicité ou quelle source de trafic est rentable.

Il faut par contre faire une distinction importante. La plupart des outils de mesure (dont Analytics), donnent tout le “crédit” à la visite où la conversion (l’achat) se produit. Mais la majorité des gens magasinent en ligne, allant d’un site à l’autre jusqu’au moment de l’achat. Quelle visite est alors la plus importante, celle qui conduit à l’achat ou le premier contact avec votre marque numérique? Bien évaluer les chemins indirects de conversions permet d’en connaître davantage sur la façon dont un site est utilisé.

Bien identifier le meilleur client

C’est un aspect trop souvent négligé, car comme entrepreneur, ou souhaite réaliser le plus de ventes possible, peu importe à qui. Par contre, à vouloir rejoindre tout le monde, vous n’impressionnerez personne. Identifier vos meilleurs prospects permet d’ajuster l’offre pour qu’elle s’adresse davantage à eux.

Plus encore, comme ce prospect se sentira davantage interpellé, pour lui, vous serez en compétition avec beaucoup moins d’autres joueurs. Les chances de réaliser une transaction s’en trouvent donc multipliées. Même en ciblant moins de monde, vous pourriez donc réaliser plus de ventes.

Obtenir des citations aux bons endroits

Malgré tout ce que vous ferez sur votre site, vous devez tout de même faire parler de vous ailleurs. Autrement, ce serait comme crier dans le désert. Créer et obtenir des liens à l’extérieur de votre site est donc une question de survie. L’utilisation des médias sociaux est un moyen facile et rapide d’obtenir de tels liens. Mais comme c’est rapide et facile, ces derniers ont peu de valeur. Selon un récent article de Search Engine Land, la création de liens ne doit jamais cesser.

Mais comme la roue du marketing web l’illustre bien, tous ces éléments ne doivent pas être évalués un à la fois. C’est la synchronisation et l’effet combiné des différentes sources qui feront en sorte que le taux de conversion de vos objectifs web deviendra attrayante. La stratégie numérique, c’est un effet groupé.

Webmaster Tools, l'allié méconnu de votre site

Webmaster Tools, l'allié méconnu de votre site

Utilisez-vous les outils pour webmestre de Google (WMT) avec votre site?  Non?  Honte à vous!

J’exagère sur le ton, mais pas sur le fond. Il s’agit là d’un outil que tout propriétaire et gestionnaire de site web, peu importe la taille, devrait installer. Dans les formations que je donne ou lors d’audits de site web, je demeure toujours étonné de constater qu’au moins 7 sites sur 10 n’ont pas accès à ce précieux outil. C’est simple, sans frais et ça donne accès à des données de grande valeur. Quelles données? Je vous mentionne 3 exemples.

Vous avez (toujours) accès aux mots-clés

Si vous connaissez bien Google Analytics (GA), vous savez déjà que les mots-clés provenant des résultats organiques de Google portent la mention “Not provided”. Cela enlève beaucoup de détails et d’informations utiles. Cependant, ces mots-clés sont toujours disponibles dans WMT. Mieux encore, vous pouvez lier vos comptes afin d’avoir l’information directement dans GA. Tout n’est pas parfait cependant; vous ne pouvez toujours pas lier ces mots-clés aux pages de votre site ni aux mesures de conversion. Si vous avez effectué un bon travail de référencement web par contre, vous savez quelle page apparaît sous quel mot-clé. C’est un peu plus long, mais vous avez toujours la possibilité d’identifier les mots-clés les plus payants.

Les mots-clés de google sont toujours disponibles avec Webmaster tools

Vous avez de l’information directement de Google

Avez-vous entendu parler de la mise à jour du 21 avril concernant les appareils mobiles? Personnellement, je le sais depuis un peu plus d’un mois, en partie grâce à WMT. Quelques sites de mes clients (qui ne passaient pas le test) ont reçu un message les prévenant de la mise à jour future et leur donnant le temps de prendre des actions en conséquence. Autrement dit, c’est l’outil Google lui-même qui nous avertit des problèmes qu’il détecte. Ces alertes peuvent prendre plusieurs formes:

  • Site inaccessible
  • Détection de liens malveillants ou potentiellement dommageables
  • Problèmes de sécurité
  • Pénalités manuelles

Vous n’avez pas accès à WMT? Bien dommage pour vous, car vous n’aurez pas ces informations et vous ne vous en rendrez compte seulement lorsque vous aurez des baisses de trafic.

Vous pouvez envoyer de l’information

D’abord une précision: Il n’y a aucune garantie que cela aura un impact. Cela étant dit, vous pouvez vous-même envoyer de l’information à Google, par exemple le pays où vous faites affaire. Si votre site possède une “sitemap” (un fichier XML qui liste toutes les pages de votre site, tous les blogues sous WordPress par exemple en possèdent un), pour pouvez le faire savoir à WMT. Cela est utile par exemple si vous ajoutez fréquemment de nouveaux textes.

Mais… Comment avoir tout ça?

Comme il s’agit d’information privilégiée, ce n’est pas accessible publiquement. Il vous faudra dont prouver que vous êtes propriétaire du site en question avant que Google ne vous ouvre ses portes. De quelle façon? C’est assez simple et rapide. Il suffit d’aller ajouter votre site sur la page WMT. Une fois l’URL spécifiée, une méthode d’authentification vous sera proposée, par exemple l’ajout d’un petit fichier (que vous ne pourrez faire sans accès au serveur).

Une fois votre statut confirmé, vous aurez alors accès à ces précieuses données, sans frais. Pourquoi s’en passer?